Techniques d'amarrage

De APPGM.


Avec l'été nous sommes appelés à naviguer hors la baie d'Aïgues Mortes. Or il n'existe pas de poteaux de protection comme à La Grande Motte.

Les pendilles

La pendille est ce cordage lié à une chaîne, elle même reliée à une chaîne mère. Cette pendille sert à éloigner le bateau du quai et pose un problème si on n'a jamais été confronté à cet amarrage.

- On s'amarre d'abord à l'arrière, cul à quai avec un seul cordage si on est collé à un autre bateau, en prenant soin d'amarrer au quai le côté collé au bateau. On met alors le moteur en marche avant, en douceur; ceci a pour effet de coller les deux bateaux et on a alors tout son temps pour attraper la pendille, la passer à l'avant et l'amarrer à l'étrave.
Il suffit ensuite de mettre le moteur en marche arrière pour ajuster la distance avec le quai. On s'occupe ensuite de l'autre amarre arrière pour ajuster le centrage. Si l'amarrage est trop mou, on donne un peu de mou aux amarres arrières en on souque sur la pendille.
- S'il n'y a pas de bateau à côté il faut amarrer l'arrière avec deux cordages de même longueur, puis on s'occupe de la pendille.

Pour quitter l'amarrage on procède à l'envers; désamarrer le côté opposé au bateau auquel on est collé (s'il y a lieu), enclencher l'inverseur en marche avant, désamarrer la pendille et vérifier qu'elle ne risque par de se prendre dans l'hélice ou la quille, retourner tranquillement à l'arrière, mettre l'inverseur au point mort; récupérer la ou les amarres arrière et quitter les lieux tranquillement.

Les bouées

Amarrage incorrect sur bouée. l'amarre rague dans l'anneau et peut se rompre.
Amarrer d'un seul côté ou amarrer sur deux bouées.
  • Les bouées sont équipées de gros anneaux dans lesquels on passe une amarre. C'est l'équivalent d'une pendille, sauf que l'on ne peut pas agir du quai, il faut impérativement passer l'amarre en reculant ...
  • Il faut en général disposer d'un long cordage (30 mètres). A défaut ce peut être un cordage plus court prolongé d'un cordage destiné à amener le gros cordage au bateau.
  • Conseil : Seul à bord il est difficile de s'occuper de la manœuvre en marche arrière, et, de passer le cordage dans l'anneau; une aide de la capitainerie peut être nécessaire. (Mieux vaut donc arriver de jour ...)

- Deux à bord, l’équipier s'occupe de passer le cordage dans l'anneau tandis que le skipper s'occupe de la manœuvre et de l'amarrage arrière. Tout se passe alors comme avec la pendille; il faut mettre le moteur en marche avant et souquer sur l'amarre d'étrave etc .

Pour quitter l'amarrage, comme avec la pendille on enclenche l'inverseur en marche avant; on récupère l'amarre d'étrave; puis on récupère rapidement les amarres arrières, inverseur au point mort.

Outils personnels